Tôlerie industrielle

Tôlerie industrielle : à quoi sert-elle ?

Le métal fait partie des matériaux les plus employés au monde. On en retrouve partout aussi bien dans les objets du quotidien comme les appareils électroniques, à l’intérieur de la maison et dans plusieurs industries. Mais avant de faire partie des pièces indispensables, le métal a subi diverses transformations dans des entreprises spécialisées en métallurgie., des entreprises de tôlerie industrielle.

Tôlerie industrielle : c’est quoi ?

La tôlerie est une spécialité de la métallurgie, c’est donc un procédé de fabrication de métaux. Elle permet de produire de la tôle d’acier qui est utilisée dans nombreux secteurs d’activité comme les industries, dans le domaine de la construction et dans le secteur aéronautique. La tôlerie industrielle ne pourrait être faite sans une multitude d’actions comme la découpe laser, la découpe laser tôle, le découpage laser tube, le poinçage robotisé, le pliage CN, la mécano-soudure (soudure tig), la peinture industrielle, etc. Tous ces savoirs faire sont indispensables en tôlerie industrielle.

Pour manipuler le métal et lui donner les formes désirées, et en sortir des tôles fines prêtes à l’emploi, différentes machines sont mises à contribution. En effet, pour réaliser des pièces il faut des machines-outils. Parmi ces machines spéciales : la plieuse, les presses plieuses, la rouleuse tôle, la cintreuse qui s’occupe du cintrage de la tôle, la profileuse (pour les profilés), la mortaiseuse métal, la machine à dresser le métal, l’encocheuse, la planeuse, le laminoir et la moulureuse.

Le travail de métal passe par différentes étapes avant de devenir tôle. En effet, laminage, découpage automatisé, pliage, perçage, assemblage, cisaillage, soudage et sertissage sont des étapes par lesquelles le métal passe pour enfin obtenir une tôle fine.

La tôlerie industrielle et tôlerie fine

La tôlerie industrielle permet de produire une grande variété de pièces que l’on croise ou utilise tous les jours. En fabriquant des tôles et des pièces métalliques très fines, elle est indispensable dans divers domaines comme la construction. En effet, il ne saurait y avoir de bardage métal sans tôlerie industrielle. Ce genre de revêtement de façades, choisi dans le cadre d’une rénovation ou réhabilitation, est destiné à protéger les maisons contre les intempéries et les rayons solaires.

Il y a une différence entre la tôlerie industrielle et la tôlerie fine. Cette dernière concerne l’usinage d’un produit ou d’une pièce en métal de très faible épaisseur et fabriqué en petite et moyenne quantité voire une pièce unique. Alors que la tôlerie industrielle concerne le travail des pièces et de produits métalliques en plus grande quantité.

La tôlerie industrielle fait partie intégrante non seulement du domaine de la construction, mais aussi du secteur automobile (carrosserie), aéronautique, agroalimentaire, ferroviaire, serrurerie-métallerie, nucléaire, de la défense. La tôlerie fine, comme son nom l’indique est une tôlerie de précision. Elle concerne principalement des produits de très faible épaisseur, fabriqués à l’unité en petites séries ou en petites et moyennes séries, à la différence de la tôlerie industrielle où il est question de grandes séries et de grandes dimensions.

Le travail des métaux qui vise à transformer l’acier, l’aluminium et l’acier inoxydable en tôle fine se nomme le laminage. Pour ce faire, on utilise un laminoir., un outil industriel. Le laminoir est une machine composée de deux cylindres qui tournent en sens inverse. Les feuilles, barres ou tubes de métal sont passés entre ces cylindres qui, en exerçant une forte pression, les lissent et les affinent. Il est possible ensuite de faire de la sérigraphie sur les tôles ou les enduire de peinture liquide.

La tôlerie fine transforme la tôle (acier, inox ou aluminium) au moyen de machines de grande précision. Des outils de découpage laser sont ainsi utilisés, ainsi que des poinçonneuses qui fonctionnent sous commande numérique. Il ne faut pas oublier le travail du chaudronnier transforme en effet les feuilles de métaux en cuves, tuyaux, chaudières ou encore en pièces d’avion ou de bateau. La chaudronnerie complète le travail réalisé par la tôlerie.

La conception se fait par un bureau d’études, la fabrication de pièces et la réalisation de pièces par une entreprise spécialisée et la mise-en-forme et le façonnage par la chaudronnerie industrielle.

Un succès bien mérité

Le succès de la tôlerie de précision n’est pas le fruit du hasard. Il est dû aux nouveaux matériels et procédés employés comme le découpage laser. La tôlerie fine permet de transformer tous les types de métaux que ce soit de l’acier, de l’aluminium ou encore de l’inox en de fines feuilles métalliques. Cette prouesse est rendue possible grâce aux savoir-faire des tôliers combinés à des machines de haute précision. 

En effet, il est désormais possible de découper le métal sans le déformer grâce au découpage laser ou par jet d’eau. Le pliage ne se fait plus à la main, mais par des plieuses guidées par ordinateur. Les soudures sont confiées à des professionnels. Les spécialistes de la tôlerie industrielle peuvent également en cas de besoin procéder à un zingage, à un électropolissage ou à un thermolaquage. Ces procédés permettent d’obtenir une tôle bien plus résistante ou bien plus lisse.

Réactivité, technicité, haute-performance et contrôle qualité sont autant importants que les moyens techniques utilisés lors de la conception et la fabrication de pièces de tôlerie.