Traduction officielle : quand en avoir besoin ?

Nous savons tous combien il peut être stressant de devoir s’occuper de questions administratives. Et ce qu’il s’agisse d’une affaire privée ou d’une affaire professionnelle. Parfois, nous ne savons pas très bien par où commencer pour faire avancer les choses. Il peut arriver que l’on nous demande de fournir à une institution étrangère la traduction officielle d’un document, appelée traduction assermentée. Dans de tels cas, nous devons essayer d’obtenir une telle traduction. Dans cet article, nous levons le voile sur cette traduction très importante pour de nombreuses personnes !

Qu’est-ce qu’une traduction certifiée ?

La traduction assermentée, aussi appelée traduction certifiée, est une traduction officielle d’un document réalisée par un traducteur agréé. C’est la seule traduction qui sera acceptée par une institution gouvernementale puisque ce type de traduction possède en effet une valeur juridique. Comme la loi l’exige, elle ne peut être réalisée que par un traducteur agréé, qui a prêté serment auprès d’une Cour d’appel ou un tribunal.

La profession de traducteur agréé est une profession de confiance qui exige de répondre à un certain nombre de critères pour obtenir le sceau officiel « certifié par un traducteur agréé ». Outre la maîtrise parfaite d’une langue étrangère, un traducteur assermenté doit :

  • Posséder les diplômes de traduction nécessaire dans une combinaison linguistique donnée
  • Etre résident français
  • Ne pas avoir de casier judiciaire
  • Faire preuve de probité (une enquête est réalisée en ce sens lorsqu’un traducteur postule).

Quand devons-nous faire appel à un traducteur agréé ?

De nombreux documents peuvent faire l’objet d’une traduction officielle. En général, ces traductions sont exigées par des autorités publiques ou privées dans le cadre de formalités à l’étranger : acheter un bien, se marier, se scolariser, création d’une société à l’étranger etc.

Parmi les documents les plus traduits, on retrouve notamment :

  • des actes de propriété ;
  • diplômes/certificats ;
  • des courriers officiels (par exemple, des demandes, des requêtes, des notifications, etc.)
  • les documents d’un véhicule importé de l’étranger ;

Que doit-comporter la traduction d’un document officiel ?

Une traduction certifiée doit contenir les éléments suivants :

  • le nom du traducteur, son sceau avec un numéro d’enregistrement
  • une formule certifiant la conformité de la traduction avec l’original ;
  • la mention « ne varietur » sur les documents originaux.

En outre, chaque page du document doit être scellée avec un sceau rond contenant le nom et le prénom du traducteur, ainsi que le numéro qui lui a été attribué par le ministère de la justice. Le document doit être cousu ensemble de manière à ce qu’aucune feuille de papier ne puisse être retirée ou ajoutée.

Une traduction préparée de cette manière sera acceptée comme une copie crédible de l’original. Vous pourrez alors réaliser vos formalités en bon et de la forme.

Exemple d’une situation qui nécessite le recours aux services d’un traducteur assermenté

Lorsqu’un étudiant souhaite étudier à l’étranger, on exigera la traduction certifiée de nombreux documents scolaires. Cela permettra à l’établissement étranger d’authentifier le contenu des documents.

Pour acheter un bien immobilier à l’étranger, il est très probable que la banque vous demande la traduction certifiée de vos différents documents aidant à comprendre votre situation et accepter ou refuser votre dossier d’emprunt.

Enfin, dans le cadre d’un mariage à l’étranger, une mairie peut très bien exigée la traduction de certains actes, notamment de naissance ou la traduction d’un livret de famille. Il faudra donc contacter un traducteur agréé pour prendre en charge cette demande dans les plus brefs délais.

Pour conclure

La traduction officielle d’un document est une étape très importante, souvent source de stress. Il faudra veiller à démarcher un ou plusieurs traducteurs pour prendre en charge la réalisation de votre demande. Gardez à l’esprit qu’une demande de traduction doit être prévue à l’avance pour avoir le temps de l’obtenir. Il existe de très nombreux traducteurs que vous pouvez démarcher directement sur les listes de Cour d’Appel. Si vous souhaitez gagner du temps, vous pouvez également démarcher une agence de traduction spécialisée dans ce type de services.