Discussion:Retour d'expérience DOI - Université Bordeaux Montaigne

De Bibliopedia
Aller à : navigation, rechercher

Retour d'expérience DOI DataCite - Université Lyon 3

L'expérience des BU de Lyon 3 au sujet des DOI DataCite est sensiblement différente de celle de Bordeaux Montaigne et s'est avérée beaucoup moins positive. Les BU de Lyon 3 ont créé, depuis la fin de l'année 2016, une pépinière de revues afin de favoriser le passage, en version numérique et en accès ouvert, des revues des laboratoires de cette université. La première revue, les Cahiers Jean Moulin, a été mise en ligne en avril 2017 et deux autres publications ont vu le jour depuis, sur le portail des revues de Lyon 3. Dès la création du projet, nous avons fait le choix d'attribuer des DOI à l'ensemble des articles publiés. Notre idée initiale était de nous adresser à Crossref qui nous paraissait la plus à même de répondre à notre besoin. Mais nous tout de même sollicité l’agence d’enregistrement DataCite, via l’INIST. En effet, DataCite offrait deux avantages : son coût très limité (un abonnement annuel inférieur à 200 euros pour la création d'un nombre indéterminé de DOI) et un interlocuteur français. L'INIST a répondu positivement à notre demande d'attribution de DOI à des articles de revues et nous avons donc signé une convention avec elle en 2017, confiant dans le service qui nous était proposé.

Mais, en travaillant sur le schéma de métadonnées XML de DataCite, nous nous sommes rendus compte qu’il n’est pas adapté à la description d’un article. Il n’y a pas de métadonnées spécifiques pour le volume, le numéro et le titre de la revue, ni même pour spécifier qu’il s’agit d’un article de revue. Les métadonnées sont donc très incomplètes et cela pose de multiples problèmes. En voici deux exemples : - Dans HAL, il n'est pas possible de créer automatiquement une notice de document à partir d'un DOI DataCite. - Dans Zotero, on récupère un notice de "rapport" et non d'"article de revue" et la plupart des métadonnées sont manquantes (titre de la revue, volume, numéro). La notice est donc inutilisable en l'état. Après une série d’échanges avec l’INIST, nous avons, au début de l’année 2018, décidé d’abandonner DataCite au profit de Crossref, plus coûteux mais disposant d’un schéma de métadonnées XML dédié aux revues et articles scientifiques, contrairement à celui de DataCite qui a été conçu pour des données et non des publications.